Actualités



Homepage app widget

Bien être

Votre salarié.e attend un enfant ? 6 conseils pour organiser au mieux son départ en congé !

Le temps où seules les mamans pouvaient prétendre au congé maternité pour pouponner leur nouveau-né est révolu ! L’organisation du travail change et les mentalités également ! Que vous soyez dans le BTP ou la coiffure, le congé de naissance concerne aujourd’hui aussi bien les femmes que les hommes ! Alors comment le mettre en place pour que tout se passe au mieux ? Nous vous apportons 6 conseils qui vous seront utiles ! 

(1) Les chiffres qui interpellent : 

conge-pater-graphe-1  

(2) A quoi correspond le congé maternité ? 

Ce congé bien spécifique, correspond à la durée pendant laquelle une femme salariée quitte son activité pour préparer la naissance de son enfant et rester auprès de lui pendant ses premiers mois. La durée de ce congé varie selon le nombre d’enfants déjà dans le foyer ainsi que le nombre d’enfants à naître à savoir : 

  • 1er ou 2e naissance : 16 semaines 
  • 3e naissance : 26 semaines 
  • Naissance de jumeaux : 34 semaines 
  • Naissance simultanée de plus de 2 enfants : 46 semaines

 

En cas d’état pathologique attesté par un certificat médical, le congé de maternité peut être prolongé de 2 semaines avant la date prévue de l’accouchement et de 4 semaines après la naissance de l’enfant.

Si l’accouchement a lieu avant la date présumée, la durée totale du congé de maternité n’est pas réduite : dans ce cas, la durée du congé prénatal qui n’a pas été prise est reportée à l’expiration du congé postnatal.

Les pères aussi peuvent désormais prétendre à ce congé ! 

conge paternite 

Si autrefois ils ne bénéficiaient que de trois jours, ils ont aujourd’hui le droit à 25 jours calendaires ! Ils peuvent être posés en une seule fois ou bien sur plusieurs périodes : 

  • 4 jours obligatoires au moment de la naissance 
  • 21 jours par la suite, à poser avec votre employeur selon le pic d’activité de l’entreprise durant cette période. Ils peuvent être fractionnés en plusieurs épisodes, avec un minimum de 5 jours consécutifs. 

 

Et si votre collaboratrice/teur adopte un enfant en France ou à l’étranger, le congé d’adoption lui permet également de passer du temps avec son enfant. Ce congé varie de 16 à 22 semaines selon le nombre d'enfants adoptés et le nombre d'enfants dans son foyer. 

Comment sont rémunérés les congés de maternité et paternité ?

Le congé de maternité et de paternité entraînant la suspension du contrat de travail, c'est l'Assurance maladie qui verse généralement les indemnités journalières dès le début du congé maternité, en moyenne tous les 14 jours, et cela pendant toute la durée du congé maternité.

Les indemnités étant calculées selon les salaires des trois, six ou douze derniers mois, dans la limite du Plafond de la Sécurité Sociale. Pour des salaires plus élevés, une indemnité complémentaire devra être versée par l'employeur.

Votre Expert-comptable peut vous aider à vérifier vos obligations, car certaines conventions collectives, accords de branche ou d'entreprise peuvent prévoir le maintien du salaire par l'employeur pendant le congé maternité. Dans cette situation, les indemnités journalières lui sont versées directement. C'est ce qu'on appelle la « subrogation »

conges maternite nov2022 

6 conseils pour organiser un départ en congés maternité/paternité : 

  1. Mettez en place une communication bienveillante au sein de votre entreprise. Une naissance c’est avant tout une bonne nouvelle et aussi un épanouissement personnel pour votre collaboratrice/teur. Montrez-lui que vous le soutenez dans son projet de vie ! 
  2. Préparez un guide sur le sujet que chacun pourra consulter. Indiquez dedans les modalités, les obligations légales et toute information pratique à connaître sur le sujet. 
  3. Organisez un entretien de pré-départ. Cet échange est important pour faire le point avec lui des tâches qui lui sont normalement confiées et ainsi voir ensemble comment les assurer en son absence. Il a également pour objectif de le rassurer et lui montrer qu’il ou elle récupérera ses fonctions à son retour et que cette période est juste transitoire. 
  4. Anticipez l’absence de votre collaboratrice/teur. Selon l’intensité de votre activité et du poste qui sera vacant, prévoyez une répartition de ses tâches aux autres collaborateurs ou envisagez un recrutement temporaire pour le/la remplacer. Plus vous vous y prendrez à l’avance et plus vous serez serein. 
  5. Offrez-lui un présent avant son départ ! Cela reflétera d’autant plus vos valeurs d’entreprise comme la bienveillance, l’ouverture, le partage, l’empathie… Les idées ne manquent pas ! Un vêtement, un kit photo, des jouets, un atelier parent/enfant… cette petite attention fera un grand effet ! 
  6. Prenez de ses nouvelles de façon amicale ! Attention ! Il ne s’agit en aucun cas de parler travail mais uniquement de souhaiter la bienvenue au bébé et de féliciter les parents. Une carte de félicitations aux parents et pourquoi pas un bouquet de fleurs pour la maman sont des marques de sympathie chaleureuse, à choisir selon vos inspirations et affinités.

L’anticipation et la bienveillance sont indispensables pour gérer au mieux cette période particulière ! Ce sont également des qualités dont il faut disposer pour faire de votre structure, une entreprise inclusive. Si la parité homme/femme et le congé de naissance n’a plus de secret pour vous, nous vous proposons d’aborder le mois prochain le handicap au travail. Que dit la loi ? Comment intégrer un collaborateur en situation de handicap ? Comment vous adapter ? Nous vous apporterons des éléments de réponse. 

Références : 
[1] https://fr.statista.com/infographie/25213/nombre-de-semaines-de-conge-paternite-indemnisees-dans-les-pays-europe/
[2] https://travail-emploi.gouv.fr/droit-du-travail/les-absences-pour-maladie-et-conges-pour-evenements-familiaux/article/le-conge-de-maternite
     

Ce sujet vous intéresse et vous souhaitez en avoir plus, prenez un rendez vous avec votre expert comptable

Les autres dossiers